Amélioration des conditions d'emprunt en 2018/2019

Amélioration des conditions d'emprunt en 2018/2019

Attention : Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Cette année a été l’année où “le robinet” du crédit a rouvert. Alors que l’assouplissement des critères de concession commençait à se faire sentir en 2016 grâce aux mesures incitatives de la Banque centrale européenne (BCE), cette croissance s’est accentuée en 2017.

Selon le dernier Bulletin économique de la BCE, dans notre pays, les prêts personnels ont connu une croissance de 10,36 % en glissement annuel, soit le pays européen qui a connu la plus forte croissance à cet égard, représentant un total de 171,510 millions d’euros accordés en prêts au consommation.

  • Février, la date clé

L’avenir du crédit à la consommation dépendra de plusieurs facteurs économiques tels que la situation économique en Europe ou le taux d’emploi en France, entre autres. Les mesures de la Banque centrale européenne qui ont débuté en mars 2016 semblent avoir pris effet. Les critères d’approbation des prêts personnels ont été assouplis et, comme l’a confirmé la BCE, l’octroi de prêts personnels a augmenté dans notre pays. Toutefois, pour savoir ce qu’il adviendra de ces produits de financement au cours de l’année à venir, nous devons nous concentrer sur février 2018. Ce sera un mois clé pour le crédit à la consommation en Europe. Les banques qui ont augmenté le montant des prêts aux particuliers et aux entreprises de 2,5 % nets entre février de l’année dernière et février de l’année suivante recevront un intérêt négatif. Cela signifie que la BCE les paiera pour leur prêter de l’argent.

Les banques qui atteignent ce chiffre et cet avantage seront en mesure de se financer à un prix très compétitif et, par conséquent, être en mesure d’offrir de meilleures conditions de financement sans perdre la rentabilité minimale que les investisseurs exigent pour rester compétitifs.

  • Bons prêts Après la mise en œuvre de TLTRO II, les mesures incitatives de la BCE, de nombreuses entités ont commencé à offrir d’importantes promotions de prêts pour augmenter leur taux de marché. Toutefois, bon nombre d’entre eux offraient des produits liés (assurance, prélèvements automatiques…) ou des frais d’officialisation pour alléger la baisse des intérêts du crédit et ainsi maintenir ses rendements.

Toutefois, cela n’a pas été la stratégie suivante de toutes les entités. En ce qui concerne les prêts personnels sans commissions, sans obligations et avec un intérêt inférieur à la moyenne, nous pouvons trouver le projet de crédit de Cofidis, qui offre un financement à partir de 5,07% TAEG et sans avoir à embaucher des produits supplémentaires. Si nous sommes plus aventureux, nous pouvons aller vers les nouvelles formes de financement qui ne nécessitent pas une banque: les prêts en ligne. De cette façon, les personnes ayant de bons profils pourront obtenir du financement avec des taux d’intérêt très bas et sans liens.

En bref, bien que ce que nous pouvons attendre des prêts personnels au cours de la prochaine année n’est pas encore tout à fait clair, nous pouvons nous attendre à une amélioration de leurs conditions.

Michel
Michel Michel est plus doué qu'un poisson rouge pour oublier ce qui lui est aarrivé il y a plus de 10mn tout en étant capable de prédire le futur de manière quasi mystique.